fbpx

La Psychomotricité, c’est quoi ?

La Psychomotricité est une spécialité du développement global de la personne.
C’est une discipline qui aborde le sujet par le corps mais le considère dans sa globalité, en étant
attentif aux aspects psycho-affectifs, moteurs, sensoriels, cognitifs de la personne et
particulièrement à l’interrelation de ses différents aspects
entre eux.

C’est une profession paramédicale règlementée par le code de la santé publique. Il est nécessaire d’avoir une ordonnance du médecin pour consulter un psychomotricien.
Mais comment s’y retrouver parmi les professions paramédicales et du secteur médico-social qui interviennent souvent dans des domaines communs aux psychomotriciens ?

Les Kinésithérapeutes sont les spécialistes du domaine moteur, les orthophonistes du domaine
langagier, les psychologues du domaine psycho-affectif…

Les psychomotriciens sont les spécialistes du lien entre ces sphères. En effet, un enfant qui a des troubles du
langage va exprimer par son corps ce qu’il ne peut exprimer verbalement (impact sur sa motricité) et aura
probablement une atteinte de sa confiance en lui et de son lien social avec les autres (impact sur la sphère
psycho-affective). Le psychomotricien étant formé à repérer ces impactes divers, ces
interrelations, mènera son action/sa séance de façon à agir sur toutes ces sphères. Ainsi, pour
stimuler un enfant qui peine à se déplacer, le psychomotricien utilisera le jeu, la motivation de
l’enfant, la relation qu’il entretien avec lui ou la relation avec son parent présent afin non
seulement de le mobiliser mais surtout de lui donner envie de se déplacer, que son mouvement
ait une intention, un but et que cela suscite du plaisir ! Ainsi, l’enfant pourra s’appuyer sur ses
autres compétences (relationnelles, cognitives…) pour progresser dans le domaine dans lequel
il rencontre des difficultés. Il est ainsi considéré dans sa globalité. Cette progression se fera
dans un contexte de plaisir, de relation et de jeu afin qu’il développe sa confiance en ses
capacités, son autonomie et ses compétences relationnelles. L’objectif poursuivi est donc l’équilibre psychocorporel.

La psychomotricité s’adresse à tous les âges de la vie (du bébé à
la personne âgée) et propose un accompagnement pour toute
difficulté affectant le vécu du corps.
Afin de déterminer si des séances sont nécessaires le
psychomotricien effectue un bilan psychomoteur : évaluation des
différents items psychomoteurs (schéma corporel, tonus,
motricité, graphisme, repères dans l’espace et le temps…). Ainsi, il pourra déterminer si un suivi
est indiqué et, si oui, élaborer un projet thérapeutique adapté aux besoins du patient.

Les indications les plus fréquentes :

  • Un bébé ou jeune enfant :
    ❖ Qui tarde à se mettre en mouvement, à se déplacer
    ❖ Bloqué en position assise ou qui se déplace sur les fesses
    ❖ Qui ne se protège par lors des chutes ou qui tombe souvent
    ❖ Qui peine à entrer en relation, à communiquer avec son entourage, qui ne répond
    pas à l’appel de son prénom.
  • Un enfant ou un adolescent :
    ❖ Qui communique peu, joue peu, bouge peu.
    ❖ Qui semble agité, qui a du mal à canaliser son énergie, à fixer son attention sur
    une tâche, qui est impulsif.
    ❖ Qui s’isole à l’école, qui parle peu, montre des tensions, de l’anxiété, qui a du mal
    à créer des liens avec ses camarades.
    ❖ Qui est maladroit, craintif quant aux jeux moteurs, peu autonome pour manger,
    s’habiller, qui a des difficultés d’écriture.
  • Un adulte ou une personne âgée :
    ❖ Qui chute fréquemment, qui a des difficultés d’équilibre, qui a peur de tomber.
    ❖ Qui peine à se repérer dans l’espace et le temps.
    ❖ Qui, suite à un AVC, éprouve des difficultés pour mobiliser son corps et retrouver
    une autonomie
    ❖ Qui présente de l’anxiété et des tensions corporelles

Des difficultés transitoires de la petite enfance peuvent avoir des conséquences sur la possibilité de l’enfant à entrer plus tard dans les apprentissages.

Télécharger le bonus pour comprendre mieux la motricité et les reflexes archaïques

Cloé BULOT, Psychomotricienne D.E

Leave a Reply

motricité