Mal de dos, mal du siècle

7 personnes sur 10 souffrent ou souffriront d’une douleur du dos, sciatique, lumbago, torticolis… soit 6 millions de consultations médicales en France.

La sédentarité, l’alimentation, l’usage de position assise sur une chaise en permanence (repas, voiture, bureau…) va augmenter les problèmes de dos.

En postition couchée, nous exerçons une pression de 25kg sur nos disques et debout, 100kg. Lorsque nous sommes assis, nous exerçons une pression de 140kg sur nos disques !  donc la pression est plus importante assise que debout. A l’inverse, lorsque nous sommes debout et que nous marchons, cela crée du mouvement et va améliorer la vascularisation  des disques, vertèbres, muscles par effet de pompage.

Le Dr Gaelle Mouton Paradot utilise la micro chirurgie non invasive lorsqu’elle opère pour une hernie discale. Ces micro chirurgies vont récliner les muscles plutôt que de les couper, les patients récupèrent mieux, mais surtout, ils vont cautériser les micro artérioles qui vascularisent autour de la hernie discale car c’est surtout l’inflammation locale qui crée la douleur et pas forcement la hernie en elle même.

Le Dr Peter Crosby a crée un pacemaker pour le dos, pour remuscler les muscles par vertébraux. la conclusion de certains spécialistes est que nous sous-utilisons notre dos. Reportage Arte. L’homme de Neandertal pouvait parcourir 35km par jour ! Un paysan du début du siècle parcourait 15km par jour et cela maintenait la musculature de son dos.

Il existe des exercices simples pour muscler son dos, avant de passer au « pacemaker musculaire ». Nous sommes soumis en permanence à la gravité et devons lutter contre elle pour avoir une bonne posture.

Le réflexe de gravité va nous y aider, il nous permet de nous maintenir droit. Il faut imaginer une ligne qui passe par le sommet du crâne et traverse tout le corps.

Quand les conditions ne sont pas réunies la tête peut se retrouver en avant du corps, ou la ligne de gravité se trouver plus en arrière.

Les muscles antigravitaires sont des muscles qui nous permettent de tenir debout, ils utilisent 15% de notre force. Ces muscles sont :

  • les soléaires
  • les ischio-jambiers
  • muscle releveur de l’anus
  • muscles extenseur de la colonne vertébrale
  • les SCOM sterno-cléido-mastoidien

Si je ne suis pas en équilibre, d’autres muscles vont se mettre en marche, comme les fessiers ou les abdominaux alors qu’ils ne devraient pas. Ils peuvent entraîner des blessures. On sait par exemple que la pubalgie vient d’un déséquilibre entre abdominaux et adducteurs. Si vos abdominaux sont sur-sollicités parce que vous êtes déséquilibré, cela peut être dur à traiter car lorsque vous êtes debout toute la journée, vous sollicitez vos abdominaux pour tenir debout.

Vous pouvez commencer par observer vos sensations internes. Est-ce que vous vous sentez droit? Et lorsque vous marchez ? Demandez à votre entourage de vous guider pour cette observation. Regardez des photos de vous debout…

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :